UN COACHING RIGOUREUX ET INTUITIF POUR DES PERSONNES DIRIGEANTES SINGULIèRES

Un coaching pensé pour les personnes dirigeantes singulières


Même si le coaching s'est largement développé au sein des organisations, la Dirigeante ou le Dirigeant d'entreprise qui s'engage sincèrement et en toute liberté dans une démarche de coaching est bien singulier, quelque soit ce que recouvre cette singularité. Cela révèle souvent une ouverture d'esprit, une capacité d'empathie et une intelligence intuitive qui fait la force du Dirigeant, et aussi ses points d'attention.

 

Cette même ouverture d'esprit qui permet au Leader de se faire accompagner, laisse aussi bien la porte ouverte : 

  • En positif, à la possibilité de se transformer et de transformer son entreprise
  • En point d'attention (parfois) : un réticence avec la politique, des axes d'amélioration dans la capacité à cadrer et à prendre parfois des décisions délicates et nécessaires.

Ainsi, la personne dirigeante explore souvent en coaching la possibilité d'élargir encore sa conscience, de faire encore plus confiance en son intuition, tout en apprenant à poser un cadre et des limites claires dans ses relations avec les autres.

 

Il y a souvent, (mais là encore, pas toujours) un travail sur l'affirmation du leadership et la gestion des priorités. 

En quoi à un moment donné un coaching peut-il être juste, sur le chemin de vie de la personne dirigeante ?

Le coaching s'appuie, entre autres, sur toute la rigueur des théorie des systèmes vivants développées en Californie par des personnes issues de diverses disciplines. Le coaching voit chez les femmes et les hommes la possibilité de se dépasser, de s'engager dans une croissance et une évolution exponentielle jusqu'à devenir soi-même...et au bénéfice de tous !  

Devenir soi-même, c'est le coeur du sujet pour la personne dirigeante et son organisation.

 

Or en moyenne, même si cela n'est pas toujours vrai, on a appris au Dirigeant français, surtout à la personne Dirigeante, à se retenir d'exister et de réussir.

 

Parfois, on lui a appris à intérioriser la punition dès la pensée même de libérer sa puissance. Et cela est inavouable et très souvent inconscient. Le coaching est l'occasion de se donner le défi de sortir de ce jeu au bénéfice de son entreprise.

 

Attention, une personne dirigeante peut développer un rapport particulier à l'argent critiqué par les médias : là aussi, nous posons l'hypothèse que le sur-égo qui est développé colmate une profonde réticence à être soi-même, dans un milieu très normé où tout le monde se connaît. 

 

Et au Comex, avec les partenaires, ou avec ses collaborateurs, cela change tout.

 

C'est dans l'apprentissage d'être Soi que se situe le véritable enjeu. Aujourd'hui, la situation de l'entreprise, l'âge qui avance pour la personne dirigeante, lui montre que c'est le moment de changer profondément son rapport à l'existence.

Dimensions du leadership les plus souvent travaillées


En fonction des demandes, un coaching de personne dirigeante est souvent l'occasion de travailler sur les points suivants :

  • Ajuster sa posture de leader, en fonction de différentes situations, tout en restant soi-même et en lien avec sa manière de fonctionner et ses valeurs
  • Optimiser la manière de prendre des décisions et de les communiquer
  • Questionner et améliorer la manière d’être en relation avec ses collaborateurs (juste niveau de délégation, clarté des rôles et des missions…)
  • Optimiser les réunions, poser des règles pour libérer la cohésion et l’intelligence collective
  • Clarifier la Vision, les Valeurs, qui, mises en alliance avec les zones d'excellences, apportent une clarification supplémentaire à l'identité de leader
  • Identifier ses talents cachés, qui sont parfois très pertinents

Quelques aspects méthodologiques du coaching de Dirigeant


Le coaching de dirigeant démarre par la signature d'un contrat de coaching, qui formule à l'avance le nombre de séances et les objectifs et Indicateurs de résultats, porteurs de sens, que se donne le dirigeant.

 

Le coaching exécutif et stratégique de personne dirigeante n'est pas une remise en question, mais un questionnement

 

Le coach de dirigeant suspend tout conseil, tout jugement.

 

Le coach certifié de leaders et Dirigeant refuse toute demande d'aide, de conseil opérationnel, car le dirigeant dispose en lui-même de son meilleur partenaire.

 

Le coach s'appuie sur sa neutralité, son regard neuf et différent, pour apporter à la personne décideur d'autres angles de vue de ses enjeux.

 

Le fondateur de Coaching & Douance trouve essentiel de s'appuyer sur la pensée complexe et transdisciplinaire pour apporter au décideur un espace créatif et de modélisation étendu, profond et multiple.

 

Le coach de personne dirigeante est un architecte qui lui un espace de travail comportant un maximum de portes sur différents changements de paradigmes dans sa manière de diriger. Elle seule, décidera de franchir ou non une ou plusieurs de ces portes. Elle seule dessinera ce qui se trouve derrière.

 

Le coach est en position basse, il ne sait rien, il ne connaît rien, et avec un regard d'enfant il découvre les gestes de la personne leader, sa manière d'habiter l'espace, la structure de ses phrases, ses manière d’interagir avec lui et de ressentir le monde.

 

Le coach ne perçoit que ce qui se joue dans l'ici et maintenant de la séance, qui condense l'ensemble de ses enjeux. En accompagnant la transformation de la manière qu'à la personne dirigeante d'agir dans l'ici et maintenant, il accompagne sa transformation globale et celle de son entreprise. 

Le coaching de la DG dans ses aspects pratiques


Prise de contact

Le coach prend le temps de faire connaissance avec la personne dirigeante, d'entendre son contexte, ses besoins, ses peurs. Le coach et le dirigeant se mettent d'accord, en amont, sur un format du coaching.

Première séance

Lors de la première séance, le coach accompagne son client à formuler des objectifs porteurs de sens, précis, mesurables et positionnés sur l'axe du temps. Ils sont inclus dans le pacte entre le coach et l'accompagné qui se matérialise par un contrat de coaching. Pour tout le reste de l'accompagnement, le contrat constitue le fil rouge.

Séances suivantes

S'en suivent en général 10 séances de 1h30 à 2h. Mais le format est largement ajustable en fonction des besoins. 

 

Chaque séance se structure de la manière suivante :

  • Cadrage de la demande : dans l'ici et maintenant, dans le calme et la prise de recul,  faire émerger le sujet sur lequel le client a envie de travailler
  • Accompagnement systémique et créatif
  • Débriefing en position méta : est-ce que le coaching est ok ? la manière de poser des questions et les outils utilisés ? Qu'est-ce que la relation de coaching révèle des relations au travail ? 
  • Le client se donne des choix courageux à faire et des approches nouvelles à expérimenter pour la séance d'après qui a lieu 3 semaines / 1 mois plus tard

Séance de pré-clôture

La séance prend déjà des tonalités de prise de recul sur l'ensemble de l'accompagnement. Des outils d'analyse prospective sont souvent utilisés.

Séance de clôture

Grande prise de recul sur l'ensemble de l'accompagnement, célébration des avancées réalisées. Le coach et la personne dirigeante se disent au revoir, terminent la relation.